Jeff Réant donne des couleurs à la vie

graphic-studio

Si, comme nous l’apprend le Petit Robert, l’adjectif « plastique » qualifie l’art de donner une forme aux substances solides, alors Jean-François Réant, Lillois de 27 ans, adepte du volume et de la démesure artistique, est bel et bien plasticien.

Plasticien, en effet, puisque celui que l’on surnomme Jeff, est un artiste spécialiste des recherches plastiques. Jean-François Réant, outre un incontestable talent, a le pouvoir d’élaborer et de donner 1.a forme. Il use de ce pouvoir pour exceller au sein de la presque totalité des domaines embrassés par les arts plastiques. Osons la rime facile et totalement ringarde, je vous l’accorde, pour un slogan qui résume pourtant assez bien le personnage : Réant, c’est géant !
Qu’on aime ou non la production de Jean-François, il faudrait être de mauvaise foi pour nier la grandeur de son oeuvre qui ne laisse personne indifférent. Un coup d’oeil sur celle-ci permet effedivement de constater que Jeff aime la démesure.

Ses formats peuvent être le A4 . Ils peuvent aussi avoir la taille d’une-façade d’immeuble quand cette dernière est le support de ses créations ou d’une bâche de plusieurs dizaines de mètres carrés peinte èn trompe l’oeil pour embellir l’espace.

La démesure de Jtan-François est à l’image de sa générosité. Cette qualité d’ailleurs domine logiquement son oeuvre car elle est une des caractéristiques évidentes de la personnalité de l’artiste auquel sont consacrées ces lignes. Bon et généreux, Jeff est un séducteur qui he se prend pas au sérieux. C’est ce qui fait son charme et ce qui explique sans doute son succes grandissant. l’authenticité finit en effet toujours par payer. Il crée, pour son plaisir et celui des autres, des formes étonnantes à partir de matériaux contemporains comme le PVC, l’aluminium, la résine ou le plexi. Ses formes, ses objets sont uniques et jaillissent de matières que l’art n’ose utiliser que très rarement. C’est là que réside tout l’intérêt de la démarche artistique de Jean-François et l’originalité de ses créations.
S’il sait être sôbre et classique, il est aussi capable d’excentricité car son imagination est débordante, tout comme son envie de créer des choses nouvelles que nous n’avons pas l’habitude de voir. Bref, les sentiers battus, il ne connaît pas, même s’il doit de temps en temps les fréquenter quand il répond à un travail de commande bien précis. Il sait modifier l’esthétique de notre quotidien tout en respectant sa rationalité. Une table, une chaise ou une lampe pensées par Jean-François deviennent oeuvres d’art. Il divise, déforme, presse, étire, détourne la matière pour donner aux objets les plus anodins des formes nouvelles et insolites dont il a le secret. Ses recherches personnelles sont inimitables car elles résultent de l ‘utilisation d’une technique particulière et hors norme.

Jeff impressionne : il est à la fois peintre, dessinateur, architecte, sculpteur, designer et plasticien. Il sait tout faire ou presque et le fait bien. C’est ce qu’on appelle le talent qu’il est capable de matérialiser sur n’importe quel support, de la simple feuille de papier à la coque d’un paquebot en passant par une façade d’immeuble ou la carrosserie d’un véhicule… Il envisage même de donner des couleurs au terril (classé monument historique) que les usagers de l’autoroute du Nord peuvent apercevoir juste avant Lille. Cette colline noire d’une centaine de mètres de haut, témoin du passé glorieux de la région, est pour lui une importante. source d’inspiration.

Jean-François a maintenant créé sa propre entreprise qu’il dirige depuis presque deux ans parallèlement à ses travaux personnels. Il met ses compétènces artistiques au service des nombreux clients de sa société.
Réalisations graphiques, trompe l’oeil, décors de façades, création d’identités visuelles, décors de films, de véhicules, agencement de magasins, décoration intérieure, bâche peintes pour annoncer des spèctacles ou autres événements, sont les prestations qu’il réalise pour le compte d’importantes enseignes régionales et nationales telles que Euromarché, Cédico, France Cars, le Festival d’Anjou, Primus, Guerlain, le Paradis du Fruit, la Mairie de Lille, etc. Son activité est à la fois celle d’un studio de création et d’une agence de design.
Loin d’être purement commerciale, son entreprise repose sur une base artistique qu’il s’efforce de parfaire sans cesse. Son goût pour la démesure, pour les formes et les matériaux nouveaux lui permet de réaliser les projets les plus fous et de signer une oeuvre appartenant à une autre dimension.

Certains ont pu s’en rendre compte du 16 au 24 avril dernier à l’occasion de la première exposition de Jean-François organisée avec un ami peintre Alain Godon, dans le cadre propice du Palais de l4europe du Touquet. Jean-François Réant a bien d’autres projets en tête, notamment la décoration des paquebots qui assurent la traversée de la Manche pour gagner l’Angleterre, et l’organisation d’une exposition au Japon avec le soutien de LObservatoire Franco-Japonais.

– Article paru dans graphic Studio, 1994  –