L’envers du décor

ambiance

Dans le secret de l’impasse Rosa Bonheur à Roubaix, sont fabriqués des décors de Noël en série pour les vitrines de nos enseignes préférées. Visite en compagnie de Jean-français Réant professionnel de la décoration.

Le créateur :
« Gamin, je réalisais des décors de vitrines pour les commerçants de Merville » Formé à Saint-Luc (Tournai) puis, en partie, au Centre national des décorateurs étalagistes de Roubaix mais surtout autodidacte, JeanFrançois Réant apprend en faisant. Vite et de tout (pub, événementiel, décors .. ). Sa première carte de visite ? • Les décors réalisés pour la parfumerie lilloise, Le Soleil d’Or. 11 Dans la foulée, il séduit les enseignes Promod et Maxi-livres. Son dernier projet ? « Une décor de Noël pour le grand hall de la Maison de la Radio à Paris ».
À 42 ans, ce chef d’entreprise revendique l’éclectisme. Il réalise du mobilier (torsion et compression de matières PVC), peaufine SON (grand) projet : « un événement culturel et éphémère autour d’un terrilpour changer l’image de la région « Enfin, finalise un camping river, une embarcation/tente pour se balader sur l’eau.  » Paul et Gaspard (ses fils) m’en parlaient encore hier…

L’entreprise :
« Beaucoup d’astuces, d’audace, un réseau et une grande réactivité « , résume Jean-François Réant. Concrètement depuis dix-sept ans, son entreprise crée, fabrique, gère la pose et la dépose de décors en série ou événementiels. Question référen ces, le savoir-faire de l’équipe a convaincu les enseignes de prêt-à-porter (de Pimkie à Cerruti), d’accessoires (Lancel, Agatha, Salviati, Dinh Van) et les cosmétiques Nuxe …

Décors de Noël :
« Tout se joue sur trois semaines, car les clients veulent être livrés entre mi-novembre et début décembre ». Variation sur un thème toujours renouvelé :  » On a déjà réalisé des décors dans les arbres (boulevard Haussmann à Paris), avec des tours Eiffel rouges pailletées (Sergent Major) ou des « Kyrielles d’étoiles » dupliquées 1200 fois pour Étam, une forêt de sapins rouges au Furet du Nord…  » Et cette année ? « On termine les paquets-cadeaux d’Alice o’élice et deux éléments du décor de Monoprix (sapin et lettrage Noël façon pochoir, en inox) ».

 Noël, un jeu d’enfants
« On invite les copains de Paul, 13 ans, et de Gaspard, 4 ans (Rosa bonheur 2 ans, attendra un peu). Je prévois un Père Noël, des magiciens, des maquilleurs.
J’organise un concours de dessins et propose eux enfants de s’échanger des cadeaux. Pour le goûter. L’abondance fait le décor : de grands bols de bonbons… et des étoiles argentées sur les gâteaux eu chocolat.
Le soir, on recommence avec les parents. Question déco, on joue le monochrome. Assez vite, je prépare une feuille de tendances evec des échantillons (matières, couleurs … ). Cette année, le sapin sera blanc givré avec des boules en plexi transparentes. Des ronds adhésifs blancs de toutes tailles collés aux fenêtres rappelleront la neige. On peut ajouter à l’ensemble un côté nature avec des feuilles passées à la peinture argent et des brançhes ramassées au parcours en forêt. Dépaysement garanti, simple et coût deux francs six sous !
Céline Levivier

– Article paru dans la voix du nord, supplément ambiance, novembre 2009 –